écriture en liberté logo

Compte rendu – Atelier d’écriture en Palestine 2013

Ateliers d’écriture en Palestine – 2013

Compte Rendu

La langue et la culture francophone comme espace de liberté.

Pour la quatrième année d’avril à mail 2013, , une soixantaine d’étudiants, garçons et filles, des départements de Français des universités de Cisjordanie et de Gaza ont suivi deux sessions d’ateliers d’écriture et ont participé à un concours de nouvelles en français.

Ces ateliers, dirigés par Yanne Dimay au sein de l’association Écriture en Liberté, s’intègrent dans un programme financé et organisé par le Consulat Général de de France à Jérusalem, l’UNESCO, l’Institut français et la Mairie de Paris et la Société LITTERAIRE / FRANCE TELECOM. Le Littéraire.

Le lundi 25 Avril 2013 les ateliers d’écriture ont commencé à l’université de Hébron.Accueillie par Monsieur Brahim Melouki, la première session des ateliers s’est déroulée au-delà des trois heures. Cette fois, les garçons étaient en majorité dont un  venu de Bethléem.

Les étudiants étaient très concentrés et nous avons pu faire un travail approfondi. Monsieur Brahim a organisé une interview radiophonique avec Madame Yanne Dimay pour la radio de l’université traduit du français en arabe par deux étudiantes du département français. Les hauts responsables de l’université ont réservé un accueil très chaleureux et encouragé ce programme.

Le 26 avril, accueillie à l’université de Bir Zeit par Madame Basma El Omari directrice du département de Français, Délia Laghrour.

Pour l’atelier de Bir Zeit, les participants étaient en majorité des jeunes filles de deuxième et troisième années. Les lauréates des concours des années précédentes sont venues saluer madame Dimay et lui annoncer l’obtention de bourses pour poursuivre leurs études en France. L’atelier s’est déroulé dans une atmosphère joyeuse, l’expression orale aussi bien qu’écrite a été très riche et particulièrement créative.

Le 27 avril, l’atelier s’est tenu à l’Université d’An Najah à Naplouse. Reçue par Mesdames Maha Atmeh, Najah Darwazeh et le Dr Maher Abu Zant, doyen de la faculté des Arts. L’atelier a été suivi par une vingtaine d’étudiants garçons et filles très attentifs et brillants. La participation orale et écrite s’est révélée très libre, créative et d’un excellent niveau de français.
Les ateliers se sont déroulés à l’Université d’Al AQSA à Gaza accueilli par monsieur Ziad Medouk.

La deuxième de la session, la semaine suivante, les ateliers se sont déroulés à peu près dans les mêmes conditions. la patience et l’assiduité des étudiants de Gaza qui ont participé  à ces deux ateliers hors normes.

« En ce qui me concerne, la première phase du programme 20123 (les ateliers) a été un succès. Tous les objectifs pédagogiques ont été atteints.(1)   Exploration du potentiel créatif et de l’écriture. Enrichissement du vocabulaire. Du souvenir à la création. Les bases du récit : personnage, temps du récit, localisation, concept objectif du protagoniste, fondamentaux du récit.(2)   Introduction à l’écriture théâtrale : situation, enjeux, dialogues, didascalies. Il a manqué cependant une session de trois heures pour donner aux étudiants le temps de l’écriture »
Y. Dimay

Posted in archive, lectures, Palestine and tagged .